Apnée du Sommeil : le Phénomène touche 4% de la population

S’arrêter de respirer plusieurs fois par nuit vous est déjà arrivé ? Il s’agit probablement d’une apnée du sommeil, un syndrome qui touche environ 4% de la population, soit près de 2,5 millions de personnes dans l’hexagone. L’apnée du sommeil s’accompagne souvent de ronflements, et peut pour certains augmenter les risques de troubles cardiovasculaires. 

Bed-r

Bed-r

LES CAUSES D'UNE APNÉE DU SOMMEIL

Les apnées du sommeil sont généralement provoquées par un relâchement total des muscles de la gorge, et de la langue. Et c’est à ce moment précis que vos muscles empêchent l’air de passer aisément au sein de vos voies respiratoires. Nous parlons alors d’une apnée du sommeil.

QUELLES SONT LES PERSONNES LES PLUS CONCERNÉES ?

– Les personnes âgées sont les plus touchées : en effet, leurs muscles au niveau de la gorge perdent en tonicité, et ont tendance à se relâcher plus fréquemment. Chez les plus de 45 ans, ce syndrome concerne 2% des femmes, et 4% des hommes.

 

– Les personnes obèses ou en surpoids : l’accroissement interne de graisse au niveau du cou diminue nettement le diamètre de leurs voix respiratoires.

 

– La morphologie de votre mâchoire : de nature étroite, petite, ou reculée, celle-ci peut aussi s’avérer la cause d’obstruction respiratoire durant votre sommeil.

 

PS : l’âge ou l’obésité n’entraînent pas pour autant systématiquement des apnées du sommeil.

LES RISQUES ET CONSÉQUENCES DE L'APNÉE DU SOMMEIL

Il y a les conséquences immédiates, et celles qui se révèlent à plus long terme. Explications ci-dessous :

 

– Au lendemain d’une nuit saccadée par des apnées, le sujet ressent des moments de fatigue chronique. Il se peut même que dans la journée elle risque de somnoler, voire de s’endormir brusquement dans des moments calmes. Ces moments doivent être attentivement considérés.

 

– Et à plus long terme, cette apnée du sommeil peut entraîner une fatigue cardiaque, facteur majeur d’hypertension artérielle, d’accident vasculaire cérébral et d’infarctus. Pourquoi ? Parce que l’apnée du sommeil est un arrêt de la respiration qui provoque une baisse de l’oxygénation du cerveau, ce qui fait davantage travailler le coeur.

COMMENT TRAITER L'APLÉE DU SOMMEIL ?

Chaque année, plus d’un demi-million de personnes sont traitées pour des syndromes d’apnée du sommeil. Ci-dessous les deux moyens les plus communs pour traiter l’apnée du sommeil :


– Ventilation à Pression Positive Continue (VPPC) : cette technique consiste à faire porter un masque sur le nez durant la nuit à la personne. Celui-ci est reliée à compresseur qui envoie suffisamment d’air pour permettre l’ouverture des voies respiratoires de la gorge où se sont relâchés vos muscles.


– L’orthèse d’avancée mandibulaire : on vous le disait plus haut, les cas d’apnée respiratoire peuvent être la conséquence d’une mâchoire trop reculée. Ces prothèses sont constituées de deux gouttières articulées et reliées entre elles. L’orthèse dentaire maintient la mâchoire inférieure en position avancée pendant le sommeil. Une solution qui permet de mieux faire passer l’air, et de réduire l’obstruction respiratoire.

Vous avez une question avant de réserver ?

Numéro Contact Bed-r Nettoyage Matelas

APPELEZ NOUS !

01 88 33 76 16

Joignable  7 jours sur 7
de 7h à 20h